La menthe poivrée

La menthe est utilisée depuis des temps immémoriaux ; on a retrouvé sa présence dans des tombes égyptiennes et elle était cultivée dès le 9ème siècle dans les jardins des monastères et des couvents européens.

Il s’agit d’une plante herbacée très vigoureuse. Il en existe de nombreuses espèces. La plus utilisée en phytothérapie est la menthe poivrée, Mentha x piperita L. Elle fait partie de la famille des Lamiaceae, tout comme la mélisse

ROLES

La menthe est riche en vitamine B9, en vitamine E, en manganèse et en fer. Elle est également source de calcium, de cuivre, de magnésium et de potassium.

La plante a des propriétés digestives hautement reconnues. Elle permet de soulager les spasmes gastro-intestinaux, les flatulences, la digestion difficile et les douleurs abdominales. Son action sur le syndrome du côlon irritable a également été confirmée. Elle calme les nausées et le mal des transports.

La menthe poivrée a des propriétés neurologiques. Elle a des effets protecteurs, anti-inflammatoires et antidouleurs au niveau du système nerveux central et périphérique. Elle soulagera par exemple les maux de tête, migraines, les douleurs ostéo-articulaires et tendino-musculaires. 

Elle renferme de nombreuses propriétés antioxydantes, immunitaires, antivirales et anti-infectieuses. En inhalation, l’huile essentielle aidera donc lors des épisodes de rhume, d’obstruction nasale, de toux, de bronchite ou de rhinite allergique.

UTILISATION

La menthe entre parfaitement dans le cadre d’une alimentation saine, en phase avec les principes de la naturopathie

On consomme les feuilles fraiches ou sèches de la menthe poivrée pour réaliser des infusions, du thé ou bien en cuisine.

La menthe accompagne merveilleusement bien les entrées telles que le taboulé, la salade de riz, de tomate, dans les soupes froides, dans les légumes cuisinés tels que la courgette, dans les omelettes, les vinaigrettes, en accompagnement de fraises ou de melon, avec du chocolat noir, en smoothies ou en boisson fraiche…

L’huile essentielle de menthe poivrée est très répandue. Il faut, comme pour toute huile essentielle, veiller à l’utiliser de manière adaptée et se renseigner auprès d’un praticien formé en cas de doute. Elle est notamment déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 4 ans. Il faudra vérifier les possibles interactions en cas de prises médicamenteuses. 

Cet article a 1 commentaire

Les commentaires sont fermés.